Vous êtes ici

Code pénal
Codes

Loi n° 2016-29 du 08 novembre 2016 modifiant la loi n° 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal


En vue de mettre la loi pénale nationale en conformité avec les traités ratifiés par le Sénégal et de sanctionner ainsi des faits répréhensibles non pris en compte dans la loi actuellement en vigueur, des modifications du Code pénal s'avèrent nécessaires par la création de nouvelles incriminations. Il s'agit notamment de :

  • l'atteinte à la vie privée et à la représentation de la personne par captation d'image ou de son ;
  • la mise en danger d'autrui, la fausse alerte.

En outre, pour lutter plus efficacement contre le terrorisme, il est impérieux de modifier certaines infractions et d'en prévoir de nouvelles. C'est ainsi que sont désormais incriminés lorsqu'ils sont en lien avec le terrorisme :

  • le recrutement de personnes pour faire partie d'un groupe ou pour participer à la commission d'un acte terroriste ;
  • la fourni ture de moyens ;
  • l'entente, l'organisation ou la préparation d'actes terroristes ;
  • la non dénonciation d'actes terroristes ;
  • le recel de terroriste;
  • la participation à un groupe terroriste.

Il a paru nécessaire de renforcer la lutte contre le cyberterrorisme ainsi que de toute autre forme de délinquance perpétrée par le biais de moyens électroniques et de son utilisation possible à des fins terroristes.

Enfin, pour rendre plus effectives certaines mesures alternatives à l'incarcération et réduire ainsi la surpopulation carcérale, il est opportun de donner la possibilité au juge de substituer aux courtes peines d'emprisonnement, le travail au bénéfice de la société.