Vous êtes ici

Discours du Président de la République lors du Concours Général
SGG/SI
Discours
Article
jeu, 02 aoû 2018

 

Monsieur le Président de l’Assemblée nationale

Monsieur le Premier Ministre, 

Monsieur le Président du Haut Conseil des Collectivités territoriales,

Madame la Présidente du Conseil économique, social et environnemental,

Mesdames et Messieurs les Ministres d’Etat et Ministres,

Monsieur le Ministre de L’Education nationale,

Monsieur le Ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat,

Honorables députés, membres du HCCT et du CESE,

Mesdames et Messieurs les représentants du corps diplomatique 

Professeur Iba Der THIAM, parrain de la présente édition,

Mesdames et Messieurs les chefs d’établissement,

Chers enseignants,

Chers parents d’élèves,

Chers lauréates et lauréats,

Honorables invités,

Bâtir une Ecole de la réussite, une Ecole de la République est au cœur de ma Vision pour un Sénégal Prospère et solidaire.

Cette option procède de ma conviction que l’Ecole est le premier levier pour assurer le progrès économique et social et asseoir durablement la cohésion nationale. 

Voilà pourquoi, c’est toujours, pour moi, un agréable devoir de présider, en présence de la communauté éducative, la cérémonie de remise des prix du Concours général. 

Ce rendez-vous de l’excellence constitue un moment privilégié de célébration de notre jeunesse scolaire, avenir de notre pays, résolument engagé sur la voie de l’émergence. 

Cette fête demeure, également, un temps fort de réflexion inclusive sur une problématique sociale et pédagogique majeure. 

Elle est, aussi, une belle occasion d’offrir en exemple des femmes et des hommes émérites qui ont marqué l’histoire de notre Nation. 

Je me réjouis donc du choix porté sur le Professeur Iba Der THIAM, un monument de l’éducation, comme parrain de la présente édition.

Mesdames, Messieurs,

Pour traduire mon ambition de refonder l’Ecole sénégalaise, j’ai initié, dès 2012, le Programme pour l’Amélioration de la Qualité, de l’Equité et de la Transparence (PAQUET) et les Assises de l’Education et de la Formation, qui nous ont valu des résultats exceptionnels.  

Aussi, des investissements massifs ont été consacrés au secteur qui absorbe près de la moitié du budget national.

Ces énormes sacrifices ont permis d’engager la modernisation de notre école, fondée sur l’amélioration continue des conditions de vie, d’apprentissage et de travail des élèves, des étudiants et des enseignants. 

Malgré ces avancées notables, nous devons poursuivre inlassablement l’œuvre collective de développement d’un capital humain de qualité, afin de doter notre pays de femmes et d’hommes bien éduqués, bien formés et aptes à relever le défi de l’émergence. 

D’où l’impératif de mettre à profit, dans une démarche inclusive, toutes les intelligences et toutes les opportunités offertes à l’Ecole, en particulier les ressources tirées des technologies numériques. 

C’est dire que j’apprécie la pertinence et l’actualité du thème de cette édition qui porte sur les opportunités et perspectives des ressources numériques éducatives, brillamment introduit par Mme Ndèye Astou Bène SYLLA BARR, Professeur au lycée de Bandafassi, à Kédougou.

En vérité, la révolution numérique en cours, a introduit de profonds bouleversements technologiques, sociaux et pédagogiques.

Dans les pays en développement, les ressources numériques sont en train de changer radicalement les relations sociales, professionnelles et humaines. 

Elles n’épargnent pas le domaine de l’éducation et soulèvent une multitude d’interrogations sur leurs enjeux, leurs fonctions, leurs contenus et leurs conséquences.

Il était donc nécessaire de promouvoir à partir de ces ressources des pratiques pédagogiques interactives, différenciées, attractives et adaptées aux besoins des apprenants et des enseignants. 

C’est la raison pour laquelle le Gouvernement, a mis en place d’importants projets visant à développer la culture du numérique à l’école, dans les incubateurs, dans l’Administration et dans les entreprises.

A ce titre, je peux citer, entre autres : 

  • le projet Sankoré de 1200 classes numériques et l’expérimentation des technologies de l’éducation et de la communication dans l’Élémentaire ;
  • le projet « Ressources numériques pour Tous » développé et financé par l’Etat du Sénégal concernant 240 lycées ;
  • le portail francophone IFADEM de formation en ligne des instituteurs.

Avec ce bouillonnement d’innovations, on observe une transformation dans les rôles d’apprenant et d’enseignant. 

Mesdames, Messieurs,

Comme vous pouvez le constater la transformation digitale est irréversible.

C’est pourquoi, je partage les recommandations de Mme le Professeur BARR, relatives à la démocratisation de l’accès aux  équipements et à la connectivité, à la production de ressources numériques par nos enseignants et à la généralisation d’une culture numérique.

Toutefois, il nous faut mettre en place un dispositif pertinent de gouvernance de ces ressources numériques éducatives afin d’en tirer le maximum de profits tout en annihilant les dérives et les dangers. 

D’où la nécessité d’organiser une veille stratégique, collective et permanente pour contrecarrer les fake-news et autres informations fausses et malveillantes. 

Il est donc salutaire de mobiliser l’Ecole autour de l’utilisation des ressources numériques éducatives, pour un système éducatif rénové, efficace, efficient et équitable.  

Pour gagner ce pari, nous avons besoin de l’engagement de toute la communauté éducative, qui devrait s’inspirer davantage d’illustres personnalités de la Nation. 

Mesdames, Messieurs, 

Chers lauréats, chers élèves,

Pouvions-nous trouver meilleure référence, que le Professeur Iba Der THIAM, cette figure emblématique de l’Education qui continue de consacrer sa vie à son pays ? 

Assurément, nous ne pouvions trouver meilleur parrain pour servir de modèle dans l’usage intelligent et responsable des ressources numériques éducatives dans la  quête du savoir, du savoir-faire et du savoir-être.

Professeur, votre parcours exceptionnel d’enseignant-chercheur rigoureux et d’éducateur exemplaire, d’homme politique engagé, force le respect.

 

Au plan académique, vous avez été d’abord, étudiant, abonné au rang de major, ayant passé la licence en prison pour vos positions politiques et syndicales, puis professeur de collège et de lycée, et enfin Professeur agrégé, titulaire et honoraire des Universités.  

Votre thèse d’Etat, à la Sorbonne, de neuf tomes et 5179 pages, en histoire moderne et contemporaine sur « l’évolution politique et syndicale du Sénégal colonial de 1840 à 1936 », est symbolique de votre érudition.

Au plan professionnel, vous avez été, tour à tour, instituteur, Professeur, Directeur de l’Ecole Normale Supérieure de Dakar, Directeur de l’Université des Mutants de Gorée, Ministre de l’Education nationale, puis Ministre de l’Enseignement supérieur, membre du comité exécutif, expert émérite et consultant de l’UNESCO et de l’ISESCO.

Au plan social, vous avez été Fondateur et Secrétaire général des premiers syndicats d’enseignants (SUEL et UNTS), de la Convention des Démocrates et Patriotes (CDP-Garab-Gui) et du Centre d’études et de recherches sur l’Islam et le Développement (CERID).

Par ailleurs, votre riche carrière politique vous a permis d’accéder aux fonctions politiques de Député et de Premier Vice-président de l’Assemblée nationale. 

Cette trajectoire singulière vous a valu d’importantes distinctions au niveau national et international : Officier de l’Ordre National du Lion et Commandeur de la Légion d’Honneur française. 

Professeur, vous êtes un savant, un patriote, un panafricaniste, un homme sincère, fidèle en amitié et d’une grande piété. 

Vous avez su remarquablement mettre toutes ces qualités au service du Sénégal, de l’Afrique et de l’Humanité.

Il me plait, en outre, de rappeler votre riche production d’œuvres de références, dont des manuels d’histoire, de géographie, d’éducation civique, sans oublier la monumentale Histoire générale de l’Afrique, conduite sous l’égide de l’UNESCO. 

Voilà autant de raisons, qui m’ont emmené à vous confier la coordination de l’écriture de l’Histoire générale du Sénégal, tâche à laquelle vous vous consacrez, nuit et jour, avec vos collègues universitaires à qui je rends un hommage appuyé. 

J’ai, également, une pensée affectueuse pour votre distinguée épouse, la sociologue Maréma TOURE THIAM et vos enfants qui vous ont toujours apporté soutien et réconfort.

Professeur, en vous souhaitant longue de vie et une bonne santé, je voudrais vous annoncer que j’entends vous élever, au nom de la Nation, au rang de Commandeur dans l’Ordre national du Lion. 

Mesdames, Messieurs,

Je tiens à féliciter chaleureusement les lauréats, particulièrement les filles qui se sont distinguées, à l’instar de Mlle Diary SOW du Lycée d’excellence scientifique de Diourbel. 

J’adresse une mention spéciale aux établissements, aux enseignants des lycées Seydina Limamoulaye, Mariama BA, du Prytanée militaire et du Lycée d’excellence scientifique de Diourbel qui ont mis en place des dispositifs d’encadrement performants au Concours général. Je les en félicite.

Mesdames, Messieurs,

C’est le lieu de féliciter les Ministres Serigne Mbaye THIAM et Mamadou TALLA en charge de l’Education nationale, et de la Formation professionnelle ainsi qu’a tous leurs collaborateurs pour la parfaite organisation de cette cérémonie. 

J’adresse, également, mes remerciements aux partenaires et aux généreux donateurs qui contribuent à rendre chaque année la Fête de l’Excellence encore plus belle et à récompenser nos meilleurs élèves. 

Je voudrais saluer la présence des cinquante meilleurs élèves du lycée sénégalais de Gambie, qui sont mes invités d’honneur. 

Enfin, je saisis cette occasion pour magnifier le rôle primordial des parents dans le sacre des élèves que nous célébrons aujourd’hui. 

Ils méritent notre respect et notre considération. 

Par leur alchimie quotidienne, ils règlent tous les systèmes d’équations pour assurer le bien-être, l'éducation et la santé de nos enfants, afin de les guider sur le chemin de l’excellence et de la réussite. 

Pour conclure, je souhaite aux lauréates, aux lauréats, et à tous les élèves et étudiants des vacances paisibles, tout en gardant à l’esprit le culte de l’excellence. 

Je vous remercie de votre attention.

 

http://www.presidence.sn/actualites/discours-du-president-de-la-republique-lors-de-la-presentation-des-titres-de-transport-numerises-et-securises_1340