Vous êtes ici

Discours du Président de la République lors de la présentation des titres de transport numérisés et sécurisés
SGG/SI
Discours
Article
ven, 03 aoû 2018

 

Monsieur le Président de l’Assemblée nationale ;

Monsieur le Premier Ministre ;

Monsieur le Président du Haut Conseil des Collectivités territoriales ;

Madame la Présidente du Conseil économique, social et environnemental ;

Monsieur le Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement ;

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;

Honorables députés et membres du HCCT et du CESE ; 

Mesdames et Messieurs les membres du Corps diplomatique ;

Monsieur le Gouverneur de la Région de Dakar ;

Monsieur le Préfet de Dakar ;

Monsieur le Maire de Hann ;

Mesdames et Messieurs les élus locaux ;

Mesdames, Messieurs les partenaires au développement ;

Mesdames, Messieurs les Directeurs généraux, Directeurs et Chefs de Services centraux ;

Mesdames, Messieurs les représentants des professionnels du sous-secteur des transports routiers ;

Messieurs les Autorités coutumières et religieuses ;

Chers invités.

Je voudrais, avant tout, saluer la mobilisation exceptionnelle et l’accueil enthousiaste des acteurs du transport et des populations venues de toutes les localités du pays, en particulier celles de la Commune de Hann Bel Air.

La cérémonie qui nous réunit constitue une étape décisive dans le processus de modernisation du sous-secteur des transports terrestres.

Considérant le rôle moteur de ce sous-secteur dans le processus de développement économique et social de notre pays, j’ai initié un vaste programme de réalisation, de réhabilitation et d’entretien d’infrastructures routières et autoroutières.

A travers ce programme, mon ambition est de doter notre pays d’un système de transport terrestre performant apte à soutenir le secteur productif et à améliorer les conditions de vie et de travail des populations. 

C’est dans cet esprit que le Gouvernement a réalisé, depuis 2012, 1362 Km de routes revêtues et 52 Km d’autoroutes, effectivement mises en service.

A cela s’ajoutent les tronçons autoroutiers Aéroport International Blaise Diagne (ABD)-Mbour (42km), AIBD- Thiès (14km), Ila Touba (113km) qui seront réceptionnés avant la fin de l’année.

En outre, j’ai instruit le Gouvernement d’engager, dans les meilleurs délais, les travaux des autoroutes de la Côtière Dakar- Saint-Louis (191km) et Mbour- Fatick- Kaolack (100km). 

Parallèlement à la densification de ce réseau routier et autoroutier, nous entamons, aujourd’hui le travail d’amélioration du cadre réglementaire avec le lancement de la numérisation des documents de transports routiers et des plaques d’immatriculation.

Avec ce projet ambitieux, le Sénégal disposera d’un des systèmes les plus modernes et les plus fiables au monde, adossés à des supports numériques permettant une meilleure gestion des données liées aux véhicules et aux conducteurs. 

Ce système constitue, également, un outil performant qui vient apporter une solution durable aux problèmes récurrents notés dans la production des documents de transport. 

En effet, cette dématérialisation des titres permettra de disposer de documents sécurisés et personnalisés, de lutter contre la fraude, de faciliter l’accès à différents services tout en s’adaptant aux nouveaux enjeux du numérique.

Par ailleurs, ce dispositif favorisera l’interconnexion des différents acteurs ainsi que la centralisation des données, base d’une production régulière de statistiques fiables.

Je note pour m’en réjouir que ce système est doté d’une technologie biométrique intégrant dans le permis de conduire des informations liées au groupe sanguin, élément important en matière de sécurité routière.  

De plus, la numérisation de la plaque d’immatriculation rendra plus efficace le contrôle routier exercé par des forces de sécurité qui seront équipées, désormais, de terminaux de lecture des documents de transport.

A cet égard, l’expérience de la délégation de service public confiée au groupement GEMALTO/FACE TECHNOLOGY est à magnifier.

Je les félicite et les exhorte à travailler en étroite collaboration avec la Direction des Transports routiers pour une mise en œuvre réussie de cet important programme. 

Mesdames, Messieurs,

La remise des clés de 70 taxis devant desservir l’Aéroport International Blaise Diagne et de 72 camions gros porteurs témoigne de ma volonté de poursuivre le programme de renouvellement du parc automobile visant à améliorer la mobilité des populations dans des conditions de confort et de sécurité.

Il convient de rappeler que dans le cadre du volet urbain de ce programme phare, le CETUD a conduit avec succès, des projets pilotes à Dakar et dans les capitales régionales ayant conduit à la mise en service, depuis 2012, de 1250 minibus et 475 bus pour renforcer Dakar Dem Dikk.

Dans cet élan, la Région de Dakar bénéficiera très prochainement de 400 minibus, à travers la première phase d’un programme de 800 véhicules dédiés aux opérateurs privés de l’AFTU.

Concernant le volet interurbain, j’ai le grand plaisir de vous annoncer la réception, avant la fin de l’année 2018, d’un premier lot de 542 véhicules acquis dans le cadre de la coopération bilatérale sénégalo-indienne. 

Pour intensifier la modernisation de notre réseau routier et autoroutier ainsi que le renouvellement du parc, nous devons trouver des nouveaux mécanismes de financement en complément des efforts budgétaires importants fournis par l’Etat. 

Dans cette perspective, je demande au Gouvernement de promouvoir davantage le partenariat public-privé qui constitue un formidable levier de modernisation du secteur des transports publics.  

Mesdames, Messieurs,  

Ces initiatives fortes dans le secteur du transport s’inscrivent dans une politique globale de transport multimodal fondée sur des plateformes aéroportuaires, portuaires, routières et ferroviaires intégrées, modernes et adaptées.

Elle a pour finalité d’améliorer la mobilité, de contribuer à l’aménagement du territoire, de stimuler l’économie et d’asseoir l’équité territoriale dans le respect de l’environnement. 

C’est le sens des projets du train express régional (TER), de Bus Rapid Transit (BRT) et de réhabilitation prochaine de la ligne ferroviaire Dakar-Bamako qui vont améliorer de façon significative la qualité du transport.  

Je voudrais, donc, féliciter le Ministre chargé des Transports terrestres, Monsieur Abdoulaye Daouda Diallo et ses collaborateurs, pour l’exécution de ces projets mobilisant des financements privés et l’expertise de toutes les parties prenantes.

Je remercie, également, tous les partenaires techniques et financiers pour l’assistance qu’ils ne cessent d’apporter à la réalisation de nos projets, dans le cadre du Plan Sénégal Emergent. 

Il me plait, aussi, de saluer la présence des représentants des organisations professionnelles, qui confirme leur engagement auprès du Gouvernement pour opérer les changements nécessaires au développement du sous-secteur des transports routiers. 

Toutefois, je les exhorte à assurer, avec l’appui des services techniques de l’Etat, le remboursement des crédits qui leur sont octroyés pour encourager, ainsi, les partenaires financiers à les soutenir davantage. 

Au demeurant, je demande au Gouvernement de prendre les mesures appropriées afin d’améliorer la gouvernance du sous-secteur.

A ce titre, il faudra privilégier le renforcement des capacités opérationnelles des agents de l’administration des transports, la professionnalisation des acteurs, la sensibilisation des usagers et l’intensification du renouvellement du parc. 

Pour ma part, je réaffirme ma volonté de garantir aux entreprises de transport, un cadre propice au développement d’une activité de transport saine et rentable. 

Je vous remercie de votre attention.

 

http://www.presidence.sn/actualites/ceremonie-de-presentation-des-titres-de-transport-numerises-et-securises_1342