AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie

Accueil > Actualités > Autres actualités > AIBD (Aéroport International Balaise DIAGNE) : espérance d’un Sénégal émergent

AIBD (Aéroport International Balaise DIAGNE) : espérance d’un Sénégal émergent

04/12/2017

Présentation du projet

Faire du Sénégal un hub sous régional

L’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) dont les travaux sont achevés sera inauguré le 7 décembre 2017.

La réalisation de l’Aéroport International Blaise Diagne répond à l’ambition des autorités sénégalaises de désengorger la ville de Dakar et de favoriser ainsi un meilleur aménagement du territoire. Elle exprime également une réelle volonté de faire de notre pays une plaque tournante et un point préférentiel d’escale technique en Afrique, pour les trafics aériens d’Afrique, d’Europe et des Amériques.

En effet, la position géographique du Sénégal, équidistante de l’Europe Occidentale, de l’Amérique du nord, de l’Amérique du sud et de toute l’Afrique australe lui offre un très grand avantage comparatif dans le courant des échanges internationaux et en fait un hub naturel. Ainsi, l’exploitation de l’Aéroport International Blaise Diagne devrait constituer une aubaine pour la politique de développement du secteur touristique dont l’objectif est de faire du Sénégal une destination privilégiée. De plus, l’Aéroport International Blaise Diagne rapprochera les visiteurs de notre pays des zones touristiques comme la station balnéaire de Saly Portudal et les stations balnéaires de Mbodiène, Pointe Sarène et Joal Finio dont les travaux sont pilotés par la Société d’Aménagement de la Petite Côte (SAPCO). Il est aussi primordial de relever que les secteurs halieutique et maraicher font partie du potentiel de cette zone et devraient connaître un essor qui va sans nul doute favoriser la création d’emploi pour les jeunes. Le grand centre de conférence construit à Diamniadio qui se trouve à une dizaine de kilomètres de Diass, zone d’implantation de l’AIBD, fera sans conteste partie des possibilités de cette zone qui en feront un pole économique dynamique capable d’accompagner la croissance et le développement du futur aéroport.

Parmi les atouts du nouvel aéroport du Sénégal, nous pouvons également citer le projet de construction d’un centre de maintenance aéronautique répondant aux meilleurs standards internationaux, tant sur le plan de la sûreté et de la sécurité que de la qualité du service.

Situé à 45 km au sud-est de Dakar dans la région administrative de Thiès, à mi-chemin entre Diamniadio et Mbour, l’Aéroport International Blaise Diagne sera doté d’installations qui répondront largement aux attentes des passagers en termes de confort.

Avec toutes les commodités d’un aéroport moderne

Avec la construction de l’Aéroport International Blaise Diagne le Sénégal se prépare à un bond qualitatif dans le domaine des transports aériens. Notre pays a pris une sérieuse option pour la modernisation de ses infrastructures. Effectivement, l’AIBD est doté de toutes les installations qui feront de lui un aéroport de classe mondiale. Il dispose d’une aérogare à deux niveaux ainsi que d’une mezzanine permettant la séparation complète des flux arrivée, départ et transit et de six (6) passerelles télescopiques pour un accès direct aux avions. Cette séparation des flux arrivée, départ et transit permet une meilleure optimisation du trafic et le traitement d’un plus grand nombre de mouvements passagers et d’avions.

Bâtie sur une superficie de 42000 m2 c’est-à-dire plus de 6 terrains de football jumelés, l’aérogare pourra accueillir jusqu’à 3 millions de passagers par an dés sa mise en service et pourra aller jusqu’à 10 millions dans les années à venir car, la construction de l’aéroport se fait de façon modulaire. La qualité de service proposé est de niveau IATA B.

L’Aéroport International Blaise Diagne a une piste principale de 3500 m de long sur 75m de large, avec une précision d’approche et d’atterrissage ILS CAT2 hauteur de décision inférieure à 200 pieds ou 61 mètres pouvant accueillir tous types d’avions (comme l’Airbus A380), ce qui est une première dans l’espace ASECNA. Ses parkings avions permettent d’accueillir simultanément 44 avions dont 20 gros porteurs (avions avec deux couloirs passagers comme le A380, 6 petits et moyens porteurs (avions avec un couloir passagers comme l’Airbus A320) et 18 appareils d’aviation générale (appareils dont la capacité est inférieure à 20 passagers) et un réseau de voies de circulation moderne, à même d’enregistrer quatre-vingt mille (80000) mouvements d’avions par an, soit 9 mouvements d’avions par heure.

Pour le stationnement des véhicules, il est prévu un parking qui pourra contenir 700 véhicules particuliers, 60 bus et 60 taxis.

Dans la conception de l’AIBD il est prévu un circuit PMR (personnes à mobilité réduite) pour faciliter le déplacement des personnes souffrant d’un handicap physique ou moteur, ce qui constitue une innovation de taille.

www.aibd.sn

Actualités

AccueilInfolettreContactPlan du siteMentions légalesRSSMessagerie